P6 carte grise : La puissance fiscale (CV de votre véhicule)

De nos jours, le coût de la carte grise repose principalement sur deux critères : la puissance fiscale de l’automobile et la pénalité écologique. Cette fameuse puissance fiscale, exprimée en chevaux fiscaux, n’est autre que la valeur inscrite sur la carte d’immatriculation de votre véhicule. Pour être plus concret, vous la retrouverez dans l’espace P6 de ladite carte grise. Dans le présent article, notre objectif est de décortiquer ce jalon, de même que la procédure de calcul qui permet de déduire ladite puissance fiscale.

Interprétation du P6 sur une carte grise : les chevaux fiscaux expliqués

Quand vient le moment de faire la carte grise pour une voiture d’occasion, un détail important entre en ligne de compte : la puissance fiscale. Cette mesure, en effet, influe grandement sur le coût de l’immatriculation. Plus les chevaux fiscaux sont nombreux, plus la taxe régionale grimpe. Pour arriver à ce montant, on multiplie le coût du cheval fiscal du département par la puissance fiscale du véhicule. Pour des automobiles flambant neuves, le malus écologique peut surpasser l’importance du coût de la puissance fiscale brute. Par contre, lorsque vous revendrez votre véhicule, les futurs acheteurs jetteront un œil attentif sur le chiffre indiqué P6 dans la carte grise, car cela dictera le montant de leur future immatriculation.

On pourrait croire que les termes chevaux fiscaux et chevaux DIN sont interchangeables, mais ce serait une erreur. Ces deux mesures, bien que liées, sont tout à fait distinctes. La puissance fiscale d’un véhicule se situe généralement aux alentours de 10, tandis que les chevaux DIN tendent à être proches de 100.

Comment calculer les chevaux fiscaux présents du champ P6 ?

Il faut noter qu’il existe une formule précise, ou en fait, plusieurs dépendant du type de véhicule, qui permettent de déterminer le nombre de CV pour un véhicule précis. Il fut un temps, où seulement deux méthodes de calcul existaient, spécifiquement pour les automobiles et les motos, cependant, avec la naissance du cycle WLTP et la démocratisation des véhicules électriques, deux nouvelles formes de calcul ont vu le jour.

Le calcul de la puissance fiscale est une démarche automatisée, effectuée lors de l’enregistrement initial du véhicule. En théorie, il est presque impossible d’y noter une erreur, toutefois, si vous désirez personnellement calculer les CV, les instructions ci-dessous vous seront d’une grande aide. Il est également intéressant de comprendre la signification de la colonne P6 sur une carte grise lors de l’achat d’une voiture importée. Le fait est que la notion de puissance fiscale est quelque peu spécifique à la France, vous ne la retrouverez donc pas sur un certificat d’immatriculation étranger. En déterminant la puissance fiscale par vous-même, vous pourrez par conséquent estimer le coût de l’immatriculation du véhicule.

Voici les quatre méthodes de calcul distinctes, basées sur le kilowatt ou kW (P2 carte grise), qui peuvent être mises en œuvre :

Détermination de la valeur P6 carte grise pour les véhicules suivant le cycle NEDC (avant 2020)

Ci-dessous, la formule à mettre en application, excepté pour les deux-roues ou les véhicules électriques, afin de déterminer la puissance fiscale d’un véhicule classique homologué avant novembre 2019 (cycle NEDC) :

Émissions de CO2 / 45 + (puissance en kW / 40 ) à la puissance 1,6 (le résultat est arrondi à l’entier le plus proche)

Méthode de calcul du code P6 carte grise pour les véhicules depuis 2020

Pour tout véhicule thermique, essence ou diesel homologué depuis 2020, à l’exception des deux-roues ou véhicules électriques, on applique la formule :

1,34 + (1,8 X (kW/100)²) + (3,87 X (kW/100)) – le résultat est également arrondi à l’entier le plus proche.

Calcul de la puissance fiscale pour les véhicules électriques

En ce qui concerne les véhicules électriques, cette formule est celle à appliquer pour vérifier les entrées du champ P6 de la carte grise :

(0,00018 X kW²) + (0,0387 X kW + 1,34).

Estimation des CV pour une moto (valeur P6 carte grise)

Pour tous les véhicules à deux roues, la détermination de la puissance fiscale d’une moto s’avère relativement simple. Une valeur spécifique est attribuée en fonction de chaque tranche de cylindrées, il vous suffira simplement de se référer au champ P1 du certificat d’immatriculation, afin de connaître la cylindrée de votre moto ou scooter, puis de consulter le tableau de correspondance ci-après pour déterminer les chevaux fiscaux correspondants :

Capacité du moteur en cc Nombre de CV correspondant
0-125 cc 1
125-175 cc 2
175-250 cc 3
250-350 cc 4
350-500 cc 5
500-625 cc 6
625-750 cc 7
750-875 cc 8
875-1000 cc 9
1000-1125 cc 10
1125-1250 cc 11
1250-1375 cc 12
1375-1500 cc 13
1500-1625 cc 14
1625-1750 cc 15

Quelle est la méthode pour utiliser P6 et calculer le coût de ma carte grise ?

L’utilisation de l’information P6 sur votre carte grise contribue à un calcul précis de la taxe régionale associée. Il convient de multiplier cette valeur de puissance administrative par le tarif actuel du cheval fiscal applicable dans votre région dans le cas des véhicules ne dépassant pas 10 ans d’âge. Pour les véhicules vieux de plus de 10 ans, ce tarif du cheval fiscal est réduit de 50%.

Prenez par exemple le montant à 54,95 € en Île-de-France, ou à 51,2 € dans la région PACA. Lorsqu’il s’agit de l’immatriculation d’un véhicule d’occasion français, à ces coûts s’ajoutent les frais de fabrication et d’expédition du titre à hauteur de 13,76 € pour obtenir le coût final de votre immatriculation. Notez que de nouveaux véhicules ou ceux venant de l’étranger pourraient être assujettis à un malus écologique.

Il est toutefois important de noter qu’il y a des cas particuliers, tels que les véhicules écologiques ou les motos. Pour une évaluation précise du coût de la carte grise, la meilleure idée serait de recourir à un simulateur de calcul. En outre, sachez que le prix du cheval fiscal peut subir des modifications chaque année selon les décisions des régions